top of page

MOT DU PRÉSIDENT

Chevrons.png
Capture d’écran 2022-02-01 à 20.40.38.png

EN PREMIÈRE LIGNE

Les présidents de groupement de L'Epaulette

«Mon général, habitant dans le Doubs (25) et servant actuellement au 35e RI (90) [...], je remarque qu'il n'y a pas de représentant de L’Epaulette dans ces départements. Conscient que la majorité des représentants sont des chefs de bataillon ou des colonels, je me demandais s’il était intéressant pour l'association d'avoir un représentant [..] et si mon profil pourrait vous convenir. Si tel est le cas, et si les attendus d'un tel poste sont à ma portée, j'ai l'honneur de vous faire part de mon volontariat.Respectueusement,capitaine...EMIApromotion VALETTE D'OSIA ».

Il est bien des messages qu’on lit avec plaisir, comme par exemple les demandes d’adhésions – 20 nouvelles en deux mois – mais la lecture des lignes ci-dessus m’a véritablement ravi : voici un adhérent de L’Epaulette qui, constatant l’absence de président de groupement sur sa région d’affectation, propose, alors même qu’il est en activité et sans doute fort occupé par ailleurs, de prendre cette fonction bénévole, et de couvrir deux départements au surplus !

La réponse fut immédiate, on s’en doute. Voici une zone sur le point d’être reconquise, tout comme l’est nouvellement le Gard (30) avec le colonel David !
Reconquise, car la manœuvre des groupements pourrait effectivement se décliner en termes tactiques :

- ce fut naguère la parfaite relève sur position du LCL Motel par le LCL Fenart sur l’Alsace (67/68) ;
- c’est la surveillance des intervalles par le colonel Schricke dans une Dordogne (24) devenue désert militaire mais où demeurent bien des adhérents retraités, tout comme le fait d’ailleurs le colonel Delacotte sur la Manche (50) ;

- c’est le recours à un deuxième échelon, en la personnel du LCL Whilelm Busch, appelé en renfort par le LCL Grimaud, tant il y a à faire dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.
Et d’ailleurs, l’échelon de manœuvre interarmes de l’armée de Terre n’est-il pas le groupement tactique ? Tout comme le groupement désigne l’échelon départemental de notre Gendarmerie ? Après avoir emporté la bataille du retour à l’équilibre financier, du regain d’adhésions, celle de la reconquête de notre maillage territorial est à présent engagée. Merci à tous ceux et celles – comme Aline Morin en Corse - déjà présent(e)s et qui y travaillent, à ceux qui prennent et prendront la relève, à ceux qui réinvestissent les départements d’où L’Epaulette était absente !

Mais c’est une chose que d’avoir des présidents de groupement, c’en est une autre que de les faire connaître dans leur bassin : c’est tout l’objet des « lettres d’accréditation », processus lancé – ou relancé – depuis la rentrée auprès des élus, préfets, chefs de corps, autorités de la gendarmerie et de l’ONAC-VG de chaque département. On trouvera ci-contre l’exemple d’une « lettre de créance » pour reprendre l’expression imagée du vice-président Hervé Courtois ! Un beau pensum pour le siège, mais un bénéfice considérable pour la reconnaissance de notreEpaulette.

Le lecteur trouvera dans cette livraison la seconde partie du dossier « Histoire et Mémoire », dont le premier volet, en septembre, fut un beau succès de librairie. Gageons qu’il en sera de même ici, et je remercie tous ceux, nombreux, et celles, très nombreuses, qui ont permis cette belle réalisation, de la DELPAT au Souvenir Français, en passant par la 2e DB, l’ONAC-VG, l’EMSOME, la Gendarmerie nationale, les DMD, le 2e RMAT, le 5e RC et le 1er Spahis que je cite – last but not least - avec une partialité assumée : ce fut ma première affectation de lieutenant du Matériel !

Au moment où s’écrit cet éditorial, et à l’heure de « mettre sous presse », nous parvient la liste des officiers de l’armée de Terre désignés par le CEMAT pour un temps de commandement en 2023.

Je félicite bien chaleureusement, au nom de l’ensemble de L’Epaulette, les lieutenants-colonels Maigne-Montamat, Dupré, Dumas, Langlois, Loquet, Lecacheur, Vogel, Dorange, Bédez, Bochard, Bonnart, Lobel, Poupon et François, désignés comme futurs chefs de corps, en métropole, outre-mer, au sein de l’armée de Terre ou de la BSPP !

Dans quelques jours, le 9 décembre, nous marquerons la

Journée Nationale de L’Epaulette à l’Académie Militaire de

Coëtquidan. Une grande première que cette JNE à la Maison

Mère, et dont la Revue de mars 2023 aura soin de rendre en

compte par le texte et en images !

Bonne lecture.

Fidèlement

 

Général (2s) de corps d’armée Richard André

Président de l'Épaulette.

Capture d’écran 2022-12-05 à 17.47.15.png
bottom of page