MOT DU PRÉSIDENT

Chevrons.png
Capture d’écran 2022-02-01 à 20.40.38.png

"Coëtquidan, 9 décembre 2022, Journée Nationale : tous présents !"

Le Triomphe, qui marque chaque fin de cycle à l’Académie Militaire de Coëtquidan, est, pour les officiers fidèles à cet événement, et nous sommes nombreux dans ce cas, composé tout à la fois de tableaux rituels et de figures plus particulières à l’année considérée.

 

J’y ai pour ma part été présent un certain nombre de fois, et pensais - à tort- que plus rien d’original ne m’y attendait. C’était compter sans le baptême de l’EMIA de cette année 2022, avec la « promotion Gergovie » : le choix du nom en lui-même était déjà inhabituel, mais voir et entendre le rauque et lugubre « carnyx », trompe de guerre gauloise, retentir sur le Marchfeld ce 23 juillet, c’était une première ! Et on imaginait, depuis la tribune, l’effet produit sur les Légions romaines lorsque des centaines d’instruments mugissaient devant Gergovie, pour exhorter les troupes celtes à la « fureur frénétique guerrière » !

 

Coëtquidan qui décidément scandera cette année 2022, puisque, c’est désormais officiel, s’y tiendra la première édition en mode décentralisé de notre Journée Nationale de L’Epaulette (JNE), le vendredi 9 décembre 2022. On se souvient que ce moment emblématique de la vie de notre association se tenait à l’Ecole Militaire jusqu’en février 2020. L’esprit et la portée symbolique en sont conservés, le lieu est désormais différent, et c’est à la Maison Mère des Officiers que se tiendra cette JNE, couplée – et ce n’est pas un hasard – au baptême de la nouvelle promotion de l’EMAC, le 9 décembre en soirée.

 

Je compte sur vous tous et toutes, adhérents, ressortissants, jeunes et anciens, en activité, de réserve ou retirés, pour nous retrouver à Coëtquidan le 9 décembre. Outre notre traditionnelle AG, une table-ronde sur le thème de « L’Entraide et ses formes plurielles » marquera le temps fort de l’après- midi, en présence d’intervenants de marque, avant un moment plus solennel au Musée de l’Officier, avec l’EMIA et l’EMAC, que je remercie dès à présent pour leur implication dans ce beau projet.

Un second semestre qui verra, à Coëtquidan encore, la remise des Sabres aux jeunes de l’EMIA2 et simultanément le parrainage par les anciens, et en particulier le retour, 25 ans après, de la promotion Général Gandoet, fondateur de l’Epaulette : j’ai souhaité mettre à l’honneur en tête de cet éditorial l’un de ses officiers, le LCL Gaëtan Métras, adhérent de toujours et officier des troupes de montagne, qui quitte aujourd’hui l’institution après un parcours remarquable.

Le lecteur trouvera dans les pages de cette livraison, après le cycle de présentation des commandements spécialisés de l’armée de Terre, un dossier consacré à l’Histoire et à la Mémoire, domaines structurants du monde et de la pensée militaire. Je remercie le général Delaunay de l’avoir initié, ainsi que le général de Medlege, le CDEC, le SHD, et tous ceux qui nous ont permis cette réalisation.

La vie de l’Epaulette, c’est d’abord - j’y insiste chaque fois - la vie de ses groupements : j’évoquais naguère le « TOA » du groupement Alsace entre les camarades Motel (EMIA/Brosset) et Fenart (EMIA/Gandoet), c’est à présent le Gard, département fortement militarisé, qui voit le colonel Alain David (secrétaire de la promotion Centenaire) se proposer à la présidence du « 30 ». Merci à lui pour son dévouement et par avance toute la confiance de L’Epaulette pour son action.

 

Au moment où je termine cet éditorial, ce 19 septembre, des milliards d’hommes et de femmes suivent, dans le monde entier, les obsèques d’Elizabeth II. Un moment d’unité et de communion mondiales autour de cette « Reine qui faisait le bien ». Un temps de recueillement planétaire à même de nous faire réfléchir et prendre du recul, de susciter quelque apaisement aussi, et pourquoi pas un peu de retour à la raison, dans la période la plus troublée vécue par le monde depuis 1945.

Fidèlement.

Général (2s) de corps d’armée Richard André

Président de l'Épaulette.

Le travail pour loi, l’honneur comme guide, et l’audace de servir !

« L’association des 20000 officiers de recrutement interne et sous contrat »